Les nouveaux chiens de garde

Lorsque la grande majorité des radios, des journaux et des chaînes de télévisions sont aux mains de grands groupes industriels, peut-on encore parler de contre-pouvoir médiatique ou de liberté de la presse ? Ce documentaire vous donnera certainement quelques éléments de réponse…

« Révérence face au pouvoir, prudence devant l’argent : cette double dépendance de la presse française crée déjà les conditions d’un pluralisme rabougri. Mais on ne peut s’en tenir là. Tout un appareillage idéologique conforte la puissance de ceux qui déjà détiennent autorité et richesse. La somme des sujets tenus à distance et des non-sujets matraqués en permanence étend le royaume de la pensée conforme. » (Serge Halimi, Les nouveaux chiens de garde, ed. Liber, coll. Rais. d’agir)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s