Prêt à jeter : retour sur l’obsolescence programmée

Alors qu’une ampoule brille depuis plus d’un siècle en Californie, celle de mon plafonnier a encore claqué hier. Quand les ingénieurs mettent leur intelligence au service de la société de consommation, on rachète un ordinateur tous les deux ans, change une ampoule toutes les 1000 heures et rachète une paire de collants tous les 15 jours. L’obsolescence programmée ou la limitation de la durée de vie des produits au service de la « croissance ». Retour sur la plus grosse arnaque du XXe siècle.

Avec en prime un article de Ragemag.